Forum RPG Fairy Tail, reprenant les débuts des aventures de Natsu & Co ! Enjoy !
 

Partagez | 
Don't let me wake up! - Kira [TERMINE]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 16
Date d'inscription : 27/09/2014
Age : 17
Jewels : 50.000

Feuille de personnage
Rang: Rang D
Niveau: 20/100
Expérience:
250/900  (250/900)
avatarKira
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Don't let me wake up! - Kira [TERMINE]   Mar 30 Sep - 18:02




Don't let me wake up!

Caractère

Elle est discrète. Ne vous attendez pas à la remarquer dès le premier coup d’œil, car elle sait se dissimuler.
Peu bavarde, elle préfère rester seule dans son coin. Elle n'ira jamais vous parler. Souvent, on l'ignore, car elle se dissimule bien. Et cela ne la gène pas plus que ça. Elle se plaît à sa solitude.
En réalité, elle a peur des autres. Elle les craint. Surtout les hommes. Elle déteste ces étranges créatures masculines aux désirs si complexes et parfois si effrayants... Elle se résout donc à rester seule, condamnée qu'elle est. Condamnée non seulement à cause de ce qu'elle est mais aussi à cause de son caractère si difficile.

Kira est devenue égoïste au fil du temps. Il n'y a qu'elle qui importe, personne d'autre. Elle méprise le monde autour d'elle. Elle peut se montrer très agressive. Elle aime bien rabaisser le peu de gens qui lui adressent la parole. Elle trouve cela plaisant de voir quelqu'un se sentir inférieur à soi. Même si l'on est soi même un être inférieur.
Il n'y a que peu d'êtres plus détestables que Kira. Pourtant, une aussi charmante jeune fille ne peut vous sembler si méchante. Pourtant elle l'est. Elle aime bien se moquer des autres. Ça l'amuse. Ça la rend supérieure. Un sentiment qu'elle affectionne plus que tout.
Colérique, il vous faudra faire attention à votre attitude envers la jeune fille. Elle peut se montrer très violente. Elle a la langue si acérée... Elle peut lire dans vos yeux vos secrets les plus intimes, et vous en faire frémir de terreur. Du moins, c'est l'impression qu'elle donne. C'est cette aura effrayante qui émane d'elle. Cette agressivité qui brille dans son regard.
Kira est un modèle parfait d'arrogance. Détestant recevoir des ordres, la jeune fille agit comme elle l'entend, et fait complètement ce qu'elle veut. Elle se fiche pas mal des règles et aime bien les outrepasser par pure provoque. Elle se montre aussi insolente. Elle ne respecte personne. Personne à part elle-même. Et encore...
Kira n'a pas une haute estime d'elle même, bien qu'elle ne le montre pas. Elle est en effet très fière. D'ailleurs, elle ne montrera jamais ses points faibles, uniquement par fierté.

Kira est rancunière. N'osez jamais la blesser, car si à première vue elle semblerait incapable de riposter, ce qui se tapit en elle brûlerait de vengeance. Et la croire faible serait votre dernière erreur.
Kira n'hésite jamais à ôter la vie pour se défendre. Elle se fiche aussi de blesser des innocents, tant qu'on la laisse en paix, elle et sa sombre contrepartie.
Kira est courageuse. Ce n'est pas une lâche. Même si elle a des peurs, elle les brave et fait face à l'ennemi - ce monde, et sa foutue loi du plus fort. Futée, la jeune fille est parfaitement capable de se poser et de réfléchir. Elle a d'ailleurs un excellent sang-froid dans pratiquement toutes les circonstances.

Mais elle n'est pas infaillible. Elle possède aussi des peurs. Des peurs qui lui pourrissent la vie.
Kira a, comme je vous l'ai déjà expliqué, peur des hommes. Elle déteste qu'une de ces sales choses la touche, de quelque façon que ce soit. Elle déteste le son de leur voix. Elle déteste tout en eux. Tout.
Kira a peur du noir. Et elle angoisse aussi à l'idée d'être enfermée dans une pièce sombre, même un peu éclairée. Comme si le vide et le néant allaient la dévorer, aussi impuissante qu'elle puisse être.

Et malgré ça, Kira a aussi de bons côtés. Bien qu'il soit difficile de s'entendre avec elle, elle peut se montrer douée de compassion. Elle a, comme tout le monde, des sentiments. Des défauts, certes, même tout un tas de défauts, mais aussi des qualités qui font d'elle un être unique, que rien ne pourra remplacer.
Kira sera toujours redevable envers quelqu'un qui l'aura aidée dans un coup dur, si elle juge cette personne digne de son respect - bien que ce soit rare. Mais bien entendu, sa seconde nature effraie les autres.
Kira n'attaquera jamais dans le dos. Il n'y a que les lâches qui procèdent ainsi. Non, la jeune fille attaquera de front, s'exposant tout autant que son adversaire aux coups. Mais Kira n'aime pas particulièrement se battre. En fait, une de ses peurs que j'ai oublié de mentionner, c'est sa peur de recevoir des coups, et de souffrir. Rien que cette crainte constante de la douleur peut vite doucher sa méchanceté.

Kira, au fond, n'est pas cruelle. Si elle peut vous sembler franchement détestable, ce qui est le cas, posez-vous une seule question: N'est-ce pas ce que la vie nous a donné qui fait ce que nous sommes ce que nous sommes aujourd'hui? Et après avoir réfléchi à cette question, demandez-vous: Et si la vie ne nous donne rien, alors que devient-on?


Physique

Alors que la lueur de la lune éclairait le sable d'argent, une silhouette menue vint s'asseoir sur le givre formé par les nuits fraîches du désert. L'ombre, petite et mince, contemplait la nuit de son unique œil bleu brillant. Une longue crinière noire ruisselante couvrait son dos et la moitié de son visage. Néanmoins, l'astre nocturne parvint à percer ce bouclier de mèches d'ébènes et décela une faible lueur dorée dans la prunelle gauche de l'étrange jeune fille. Un visage pâle, éclairé par la lune, laissait apercevoir un peu de sang ruisselant sur la joue gauche de la silhouette. Une mince cicatrice horizontale lui barrait la joue, juste en dessous de son abominable iris dorée. Ne se souciant pas de sa blessure, l'ombre se releva lentement, révélant des courbes gracieuses et bien proportionnées.
Un haut de cuir noir, court, laissait apercevoir son ventre ainsi que la naissance de sa poitrine. D'autres morceaux de tissu, détachés de ce même haut, lui couvraient les bras, laissant ses épaules s'imprégner de la lumière de l'astre argenté. Un bas, en cuir noir également, lui couvrait le bassin et les cuisses, laissant le reste de ses jambes fines s'épanouir à la réconfortante lueur de la lune.
Fixant ainsi la lune, le visage de la silhouette se vit se rembrunir et elle put sentir des larmes chaudes couler sur ses joues semblant si douces.
Elle était si belle, tellement belle qu'on aurait pu croire à l'apparition d'une déesse du désert venant admirer la lune par cette nuit fraîche d'hiver.

Pourtant, des poils commencèrent à naître peu à peu sur sa poitrine et sur ses jambes. Bientôt, son cou fut attaqué par la poussée soudaine d'une longue fourrure noire.Ses cheveux se raccourcirent peu à peu, laissant paraître son affreuse iris dorée ainsi que sa cicatrice sanguinolente. Son visage s'allongea pour donner naissance à un museau fin, arborant de longues moustaches. Ses membres s'allongèrent. Des coussinets apparurent sous la plante de ses pieds et sur la paume de ses mains. Ses doigts et ses orteils se raccourcirent. Le dos de l'ombre se courba violemment. Une longue queue touffue lui poussa. Posant une main difforme sur son cœur, la silhouette lâcha des larmes argentées par la lune.
Un cri atroce déchira le silence du désert.

Désormais réveillée, la bête sommeillante grogna de plaisir. Sa longue fourrure noire vola quand une brise glacée vint la caresser. La lune fit étinceler d'un éclat argenté ses muscles robustes roulant sous son pelage. Deux petits yeux jaunes maudits se braquèrent sur l'astre comme si un simple regard suffirait à le faire trembler de peur. La longue queue se la bête fouetta rageusement l'air. Elle ouvrit la gueule pour grogner de nouveau, et laissa apparaître de longs crocs tranchants et ruisselants d'une bave infâme.
Un hurlement de rage retentit.

Ainsi, la belle créature du désert n'était qu'une illusion. Tout ce qu'il restait d'elle désormais n'était qu'une hideuse créature corrompue.

Don't let me wake up!


Histoire

Indéfinissable, pourtant très belle. Voilà comment on aurait pu décrire la chose qui planait en cercle dans ce désert brûlant, en pleine journée. Radieuse, lumineuse. Si étincelante qu'on arrivait à voir malgré le soleil de plomb. A croire que l'astre lui-même n'osait briller plus que cette étrange entité.
On n'aurait su dire ce que c'était. Elle ressemblait vaguement à une boule d'énergie. D'une couleur au moins aussi indéfinissable qu'elle. C'était une sorte de violet étrange. Clair mais à la fois foncé. Si vif mais à la fois si terne... Couleur si étrange et pourtant si belle.
On aurait pu croire à une illusion, car le désert était mortel quand le soleil était à son zénith. Pourtant, elle était tout ce qu'il y avait de plus réel... Et de plus beau.
Puis elle se mit à rayonner. Rayonner si fort que les rayons du soleil aux-mêmes semblaient s'effacer. Rayonner jusqu'à ce que, subitement, elle disparaisse.
Plus jamais on ne put voir une telle beauté dans le désert. Enfin, pas de cette façon là, du moins...

~~~

- Papa, regarde, ce sont des fleurs. Tu as vu, elles sont rares dans le désert, hein? Je les ai cueillies juste pour toi! Regarde bien comme elles sont belles. Si blanches, si pures...
L'impact fit reculer violemment la gamine, qui finit par tomber sur les fesses. Elle essuya du revers de la main sa lèvre éclatée. Du sang ruisselait le long de son menton. Les yeux brillants, elle resta dans le silence, ne sachant comment réagir.
- Je t'ai déjà dit que je n'étais pas ton père, sale chienne! Tu n'est que ma chose. Je suis ton maître! Maintenant dégage. Je n'ai plus envie de sentir la sinistre présence qui émane de toi.
La gamine baissa les yeux au sol, avant de se relever péniblement et de faire demi-tour. Il avait toujours été comme ça. depuis qu'il l'avait trouvée dans le désert, seule. Il s'était occupé d'elle depuis qu'elle n'était qu'un bébé. Ses parents l'avaient abandonnée. Et son maître ne cessait de lui rappeler que c'est parce que c'était un monstre que ses parents biologiques l'avaient délaissée. Et il lui disait qu'en la faisant souffrir, elle expiait pour la monstrueuse erreur qu'elle était. Naïve, la petite fille le croyait. A tort.
Lorsqu'elle fut sortie de la pièce où elle avait rejoint son maître, la petite éclata en sanglots. Elle était consciente de ce qu'elle était. Elle était consciente qu'elle devait souffrir pour expier ce qu'elle était. Et pourtant elle ne pouvait se retenir de trouver ça injuste. Pourquoi cela lui arrivait à elle? Elle n'avait rien demandé. Elle n'avait rien fait.
Une fois sa crise passée, elle se roula en boule, et tenta de s'endormir, à même le sol froid de l'immense forteresse de pierre que son maître habitait. Plus seule que jamais, elle sentit l'étreinte du sommeil la serrer et finit par tomber de fatigue.

~~~

Cette nuit-là, bien qu'elle se soit endormie vite, Kira, une fois réveillée à l'approche de l'aube, n'avait pas réussi à retrouver le sommeil. La pleine lune de ce soit avait un aspect dérangeant pour la gamine qui, à moitié louve, n'arrivait jamais à se reposer quand l'astre brillait dans le ciel. Exaspérée, elle avait décidé de sortir un peu, histoire de réfléchir. En fait, elle n'avait aucun but précis. Elle voulait juste... s'éloigner.
Oh, elle aurait pu songer à s'enfuir. Mais avec les gardes qui grouillaient un peu partout dans le palais, il valait mieux éviter...
La gamine, discrète, parvint à sortir de sa sombre alcôve et à déjouer la surveillance des sentinelles.

Lorsqu'elle arriva dehors, la petite fille se fit accueillir par un vent glacial, qui lui vit voleter ses longs cheveux noirs. Le sol gelé, sous ses pieds nus, ne lui faisait aucun effet. S'éloignant de plus en plus de la forteresse, elle en profita pour contempler la lune. Elle était pleine, argentée. Si belle. Elle brillait comme un énorme œil qui éclairait le monde de sa nocturne lumière. L'unique œil bleu visible de la gamine brilla d'extase. Tant de beauté en ce monde. Tant de beauté qu'elle ne verrait peut-être plus jamais...
Chaque jour elle vivait dans la crainte de mourir suite à des blessures trop graves. Elle en avait assez de vivre ainsi. Elle voulait être libre. Juste libre. Ne plus être dépendante de qui que ce soit, ne plus devoir obéir aux ordres. Oui, elle rêvait d'une vie telle que celle-là. Mais elle se rendit compte qu'elle ne l'aurait jamais.
Soupirant, elle s'assit sur le sol froid du désert nocturne et regarda de nouveau la lune. Elle n'avait pas eu de nouvelles crises de folie depuis la nuit dernière. Cela fit naître un petit sourire sur le visage de la gamine. Bientôt, elle n'aurait plus à souffrir. Parce que bientôt, elle ne serait plus la même. Bientôt, sa sombre nature serait refoulée, et elle ne connaîtrait plus jamais la douleur.
Si naïve qu'elle était.

~~~

[WARNING: Certains passages de cette partie de l'histoire risques d'être un peu violents. Âmes sensibles s'abstenir de lire.]

L'aube se levait progressivement. C'était une journée comme les autres. Cette abominable routine qui lassait de plus en plus Kira.
Malgré tous ses efforts, elle ne parvenait pas à maîtriser l'horrible entité qui avait pris refuge à l'intérieur de son corps. Désormais jeune adolescente, elle avait su braver une enfance difficile. Désormais, les mauvais traitements lui étaient familiers et il lui arrivait parfois de ne plus sentir la douleur.

Pourtant, une atroce sensation lui dévorait le cœur. Une sensation de haine. Pire. Kira n'aurait su dire de quoi il s'agissait, mais c'était pire que de la haine. Une envie meurtrière, une envie de voir le sang couler. Se recroquevillant sur elle même tandis que son horrible sentiment lui déchirait les entrailles, elle sentit la bête jaillir hors d'elle sans qu'elle ne puisse la contenir. La douleur s'accentua. L'envie de sang aussi.
Au même moment, un soldat passa près de la cellule de l'adolescente. Il ouvrit brusquement et lui attrapa le bras avec la même tendresse.
- Allez viens, salope. Ton maître veut te voir. Si tu veux mon avis, vous allez bien vous amuser tous les deux.
Lorsqu'elle lui mordit violemment le bras à en faire jaillir du sang, le garde la frappa, violemment. Ne sentant plus la douleur, s'abandonnant à sa soif de violence, Kira tenta de nouveau de percer la peau de son geôlier, qui finit par la maîtriser, non sans mal. En pleine crise, l'adolescente pouvait se montrer particulièrement dangereuse.

Ils arrivèrent enfin dans la grande pièce circulaire dans laquelle son maître siégeait. En face de lui, une pauvre femme était en larmes, tandis que l'homme détenait son jeune fils. C'était un jeune garçonnet, d'environ cinq ans. Il appelait sa mère qui suppliait l'homme de lui rendre son enfant. Le type, lui, avait un sourire malsain aux lèvres tandis qu'il voyait sa chose s'approcher, en prise d'une incontrôlable crise de furie.
Sans rien dire, il jeta l'enfant aux pieds de Kira ordonnant au garde de la lâcher. Ce dernier obéit et recula rapidement avant de se faire déchiqueter le bras. Le type décrocha le fouet accroché à sa ceinture, tandis que l'adolescente recouvrit un bref instant de lucidité. Elle haletait tant sa puissance était difficile à contenir.
- Kira. Tue-le.
Un rictus mauvais sur les lèvres, l'homme avait prononcées ses paroles d'un ton sec et autoritaire. Kira le dévisagea stupéfaite un moment, avant de croiser le regard du gamin, qui la fixait avec crainte. Voyant qu'elle n'obéissait pas, le type fouetta violemment l'adolescente, qui hurla de douleur pour la première fois depuis des jours. Cela fit grogner le gars de plaisir. Il était si bon de l'entendre crier au supplice...
- Tue-le, répéta-t-il. Sinon tu le regretteras, chienne.
Kira résista. Mais elle subit d'autres coups, qui menacèrent de la faire tomber. Sa rage n'avait pas disparue. Elle commençait à remonter, de plus en plus violente. Les larmes aux yeux, elle ne put échapper au joug de son maître. Il lui fallait obéir ou survivre. Obéir et être emportée par cette soif de sang.
- Désolée... murmura l'adolescente.
Un pauvre "Pitié" sortit de la bouche du garçonnet tandis que sa mère hurlait. Ouvrant deux orbites dorées et cruelles, Kira se laissa submerger par la rage et mordit violemment sa pauvre victime, allant jusqu'à déchiqueter ses pauvres membres. Du sang gicla sur le sol gris et froid. Des membres gisaient ça et là tandis que la pauvre femme ne parvenait même plus à hurler devant la terrible scène. Kira, elle, était couverte de sang. Mais peu importe. Son envie d'en voir couler était toujours plus forte. Ainsi, elle trancha violemment la tête du garçon d'un coup de crocs, allant jusqu'à la lui arracher de ses épaules. Le corps mutilé et incomplet de l'enfant retomba mollement au sol.
Mais son envie de sang était encore là.
Bondissant sur son maître dans le but de le déchiqueter à son tour, la bête se fit intercepter par un garde, qui, d'un sifflement, en alerta d'autres. Bientôt, ce fut une petite troupe de cinq hommes qui vinrent arrêter la folle furieuse. Bien qu'elle fut dangereuse lors de ses crises, Kira ne pouvait rien faire face à cinq hommes bien entraînés. Aussi fut-elle bien vite maîtrisée. Néanmoins, un des gars avait été blessé durant la 'bataille' et avait perdu une main, que l'adolescente lui avait sauvagement arrachée.

Elle fut torturée pendant toute la nuit pour avoir tenté de tuer son maître. Et ce fut ses cris de douleur qui se répercutèrent dans les murs de la forteresse de pierre.

Se roulant en boule dans son alcôve, son pauvre petit corps tant couvert du sang du pauvre enfant que du sien, Kira éclata en sanglots, regrettant amèrement d'avoir pris la vie d'un gamin innocent sous les yeux de sa pauvre génitrice. Jamais elle ne se le pardonnerait.
Jamais.

~~~

La rage. Voilà tout ce qu'il restait de son coeur rongé. Si elle avait un jour aimé comme un père celui qui était son maître, désormais, elle haïssait tout ce qui le rattachait à lui. Depuis des mois - non, des années, même -, il lui arrivait fréquemment d'abattre des innocents de sang-froid. D'abord, ce fut pendant ses crises, puis peu à peu, elle finit par elle-même provoquer sa rage. Si violente qu'elle était.
Kira se souciait désormais peu du sort des autres.  Depuis des semaines déjà elle obéissait avec une effrayante docilité, qui cachait une rancœur infinie. Bientôt, elle n'aurait plus rien à craindre. Elle serait invincible.
Pour invoquer l'ombre en elle, il lui arrivait souvent de penser aux horribles tortures que lui faisait subir son geôlier. Elle se souvint du matin où elle était rentrée dans sa cellule, alors qu'elle avait à peine quatorze ans, en larmes et les jambes ensanglantées. Et depuis, elle rejoignait souvent - contre sa volonté - son maître dans sa chambre le soir...
Un profond dégoût lui rongeant le coeur, la jeune fille se rassura en pensant au sort qu'elle réservait à l'homme. Il regretterait amèrement ce qu'il lui avait fait subir depuis qu'elle n'était qu'une enfant innocente. Un rictus mauvais se dessina sur ses lèvres à cette simple pensée.

Ce soir était le soir. Et le désert brûlerait de la colère du démon.

~~~

Les soldats hurlaient de partout. C'était dur, atrocement dur. Rien ne s'était déroulé comme prévu. Grinçant des dents, menaçante, la louve ne se laisserait arrêter par rien. Et quoi qu'il puisse lui en coûter, elle laisserait la rage lui dévorer le coeur. Violemment, elle attira un garde contre elle avant de lui trancher la gorge d'un coup de crocs. Le sol de la forteresse, autrefois si gris, brillait d'une lueur infiniment écarlate. Cela ravit le monstre, qui se réjouissait toujours de sentir le sang près de lui.
Cependant, il était trop tard pour s'en prendre à son bourreau. Cela reviendrait à courir des risques inutiles. La louve grogna de frustration. Elle aurait tant aimé le voir souffrir...
Le feu jaillissait des remparts de la forteresse du désert, menaçant. La lune brillait au-dessus de la louve comment pour la protéger de son étreinte argentée. Elle avait le sentiment que rien ni personne ne pourrait se mettre en travers de son chemin. Elle se sentait invincible.
Passant sans difficulté la dernière rangée de soldats qui se ruait vers elle, Kira se mit à courir aussi vite que ses pattes le lui permettaient. Bientôt, elle n'entendit plus aucun bruit, et se retrouva seule avec l'astre nocturne. Elle ralentit le pas, et marcha, marcha longtemps. Jusqu'à ce que la lune commence à se faire chasser par le soleil levant. Jusqu'à ce qu'une terre plus fertile que le désert se profile à l'horizon.
Se retournant vers ce qui longtemps fut son chez-elle, elle murmura d'une voix tremblante:
- Au revoir, désert. Je t'ai aimé, mais il me faut désormais te quitter.
Adressant un dernier sourire à la lune, Kira reprit son apparence humaine. Toute rage avait été annihilée en cet instant présent. Désormais, elle serait libre. Pour toujours.

~~~

Le bateau qu'elle avait pris du sud de son royaume en direction de Fiore arrivait à bon port. Depuis la matinée elle n'avait cessé de guetter l'horizon à la recherche de l'île qu'elle souhaitait rallier. Aussi, depuis son départ, une jeune fille d'à peu près son âge, bien que semblant un peu plus jeune, ne cessait de la surveiller.
Elle finit par se rapprocher d'elle, distinguant son apparence assez particulière.
L'inconnue était plutôt petite. Son teint de porcelaine faisait ressortir son regard améthyste qui vint se poser sur elle. Sous son œil gauche étaient tatouées trois petites étoiles bleues, qui allaient parfaitement avec son pendentif pendant sur sa gorge nue. Une brise chaude vint souffler dans ses cheveux argentés parcourus de diverses mèches bleues plus ou moins foncées. Il n'y avait pas à dire, malgré son physique étrange, la demoiselle était plutôt ravissante.
- Pourquoi tu as pris le bateau pour Fiore, toi? demanda poliment l'inconnue.
- Ça te regarde? répondit sèchement son interlocutrice.
- Oh, je vois, tu ne veux pas en parler... (La jeune fille fit la moue avant de reprendre du'n air plus gai:) Comment tu t'appelles au fait? Moi c'est Calysto. Calysto Bluemoon.
Kira soupira, énervée. Son interlocutrice était bavarde comme une pie! La jeune fille leva les yeux au ciel, exaspérée.
- Tu sais, reprit Calysto. Chacun à une bonne raison de partir de chez soi. Certains veulent juste quitter le nid familial, alors que d'autres rêvent d'aventure et d'action. Dans quelle catégorie te situes-tu?
- Moi je veux juste être libre, finit par dire la jeune fille après un long silence.
Kira vit le sourire naissant de la demoiselle, ce qui la surprit. Elle ne comprit pas pourquoi elle semblait si radieuse. Et elle ne le comprendrait sûrement jamais. Pourtant, elle jeta un regard reconnaissant à la demoiselle bavarde. Pour une raison qu'elle ignorait, la conversation qu'elle venait de tenir avec elle semblait avoir une sorte d'importance. Un mystère qu'elle se devrait de résoudre.
La sonnerie annonçant l'arrivée du bateau sonna, et les passagers commencèrent à descendre. Alors que Calysto s'éloignait, Kira lança, juste assez forte pour qu'elle l'entende:
- Je m'appelle Kira. Juste Kira.
La jeune fille aux yeux violacés lui sourit avant de descendre sur le quai. Kira regarda la ville immense qui s'étendait devant elle. Fiore. Ainsi, elle avait atteint sa terre promise. Une terre où elle serait libre. A jamais.

Prend tes rêves et rejoins-nous !
Who I am

Je me nomme Kira et j'ai dix-huit ans. Je suis une fille. Je suis née dans un royaume voisin de Fiore. Mon surnom, c'est Kira. Je n'appartiens à aucun groupe. Et ma tête, c'est celle d'un loup, de jesépaoù.
Magie première : Metamorphosis
Magie secondaire : Demon's Awakening [VERROUILLÉE]
Capacité spéciale : Storm Rises [VERROUILLÉE]
And


Rang D - Niveau 20

Behind

Vous pouvez m'appeller Kira et j'ai treize ans. J'écris depuis un an, et j'ai connu le forum par Mister String. Le code est... Validés par Mister String !



© Halloween
Messages : 49
Date d'inscription : 29/09/2014
Age : 17
Localisation : Sur le forum, je suis tapi dans l'ombre, en train de regarder tes bêtises, juste derrière toi...
Jewels : 50.000

Feuille de personnage
Rang: B
Niveau: 19/100
Expérience:
750/900  (750/900)
avatarSting Eucliffe
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Don't let me wake up! - Kira [TERMINE]   Mer 8 Oct - 17:57
Hello ! A toi aussi, il te reste qu'une semaine pour finir ta préz. Te connaissant, ça va prendre encore quelques temps avant que tu la termines puis avec les cours ect... Si toi et Natsu voulez des délais, je peux vous en donner.



~ Image de mon avatar par Seiikas, sur Tumblr. Modifications par moi-même. ~

~ Image de ma signature par kumagawaa, sur Tumblr. ~
Messages : 68
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 22
avatarMavis Vermillion
Voir le profil de l'utilisateur http://toft.forumactif.org
MessageSujet: Re: Don't let me wake up! - Kira [TERMINE]   Ven 10 Oct - 18:13
Délai de 15 jours, commençant le 13 octobre 2014
Messages : 68
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 22
avatarMavis Vermillion
Voir le profil de l'utilisateur http://toft.forumactif.org
MessageSujet: Re: Don't let me wake up! - Kira [TERMINE]   Sam 18 Oct - 15:31
Rien à redire... Cette préz' est fantastique ; j'aime beaucoup le personnage de Kira et tu as une jolie plume. Je n'ai pas vu de fautes apparentes. C'est fluide, décrit. Franchement, rien à redire. Félicitations ! Ce sera donc un LV20, rand D.


Groupe Chaton
Bienvenue parmi nous !

J'ai l'immense honneur de t'annoncer que ton personnage est validé et qu'il intègre le groupe Solitaire.

Si tu as un problème quelconque, n'hésites pas à poser tes questions dans la section appropriée.
Tu peux également t'adresser à Sting Eucliffe, fondateur du forum. N'oublies pas que la ChatBox est un bon moyen de faire connaissance avec les autres joueurs. N'oublie pas de faire ta fiche technique et de recenser ton personnage si c'est un personnage inventé.

Amuses-toi bien !
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Don't let me wake up! - Kira [TERMINE]   
 

Don't let me wake up! - Kira [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Demande De Kira Hachi :)
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Kira Nakamura [Pouffy]
» Le Grand Enfant : Otsumi Kira
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Fairy Tail :: Le commencement : Avant le RPG :: Les débuts de votre personnage :: Présentations :: Présentations validées-